Une ville portuaire danoise chargée d’histoire

Copenhague a parcouru un long chemin depuis ses origines, au Xe siècle, en tant que village de pêcheurs vikings, mais son patrimoine maritime reste aujourd’hui profondément ancré dans son identité. Des maisons colorées du XVIIe siècle qui bordent le front de mer photogénique de Nyhavn au groupe de lacs rectangulaires à l’ouest du centre-ville, en passant par les canaux qui traversent Christianshavn, l’eau n’est jamais très loin lorsque vous explorez la capitale danoise.

La citadelle Kastellet en forme d’étoile, l’une des mieux conservées d’Europe du Nord, est entourée par des douves, tandis que la statue de la Petite Sirène se dresse sur un rocher à l’entrée du port de la ville, sur la jetée de Langelinie. En fait, la ville de Copenhague est située sur deux îles principales, Zealand et Amager, de l’autre côté du détroit du Øresund, en face de la Suède. Depuis l’an 2000, la ville est reliée à Malmö par un pont. Vous pourrez donc facilement faire une excursion d’une journée chez le voisin nordique le plus proche de Copenhague, en un peu plus d’une demi-heure de train.

Des quartiers pleins de contrastes

Bien que Copenhague ne soit pas une ville particulièrement grande, il existe une extraordinaire diversité entre les différents quartiers de la ville. Pour les personnes qui visitent la ville pour la première fois, Indre By (le centre-ville) est un point de départ tout indiqué. On y trouve des attractions renommées comme le canal de Nyhavn, le parc d’attractions les Jradins de Tivoli, Strøget (la principale rue commerçante) et le palais de Christiansborg, siège du parlement danois. Juste au sud se trouve Vesterbro, autrefois considéré comme l’un des quartiers les plus difficiles de la ville, mais aujourd’hui devenu un centre animé de cafés, de restaurants, de galeries d’art et de boutiques.

De l’autre côté du port se trouve le quartier branché de Christianshavn, un ensemble d’îles artificielles traversées par des canaux, un peu similaire à celui d’Amsterdam, mais avec une ambiance scandinave bien distincte. À l’ouest du centre se trouve Nørrebro, sans doute le quartier le plus cool et le plus original de Copenhague, débordant de cafés branchés, de boulangeries artisanales, de bars à bières artisanales et d’un nombre impressionnant de restaurants. Les boulevards verdoyants et arborés ainsi que les parcs de Frederiksberg et de Østerbro sont des lieux de prédilection pour les promenades décontractées, tandis que l’ancien quartier industriel de Refshaleøen s’est transformé en un centre culturel animé, accueillant des festivals de musique, des expositions d’art et un marché de produits alimentaires biologiques de rue.

Un délice culinaire sans artifice

Le Danemark ne vient peut-être pas automatiquement à l’esprit quand on parle des hauts lieux de la gastronomie européenne, mais depuis le milieu des années 2000, Copenhague se trouve sous les feux de la rampe culinaire internationale, en grande partie grâce à l’influence du Noma, largement considéré comme l’un des meilleurs restaurants au monde. Aujourd’hui, Copenhague compte 15 restaurants étoilés au guide Michelin, dont deux à trois étoiles: le Noma et le Geranium, tous deux pionniers de la nouvelle cuisine nordique, une approche basée sur des ingrédients de saison provenant de la région et issus de l’agriculture durable.

La gastronomie danoise ne se limite pas qu’aux restaurants raffinés et ultra chics. Outre de nombreux restaurants « hyggeligt » (chaleureux) servant toutes sortes de smørrebrød, le classique sandwich danois ouvert, Copenhague compte quelques-uns des meilleurs restaurants italiens, mexicains et japonais de Scandinavie et, bien sûr, une multitude de boulangeries produisant d’irrésistibles pâtisseries. Reffen (une aire de restauration de rue très animée) et Torvehallerne (un marché couvert plus traditionnel) sont également d’excellents endroits pour découvrir la scène gastronomique florissante de Copenhague, tout comme le Meatpacking District à Vesterbro, une autre ancienne zone industrielle qui a été transformée en un mélange éclectique de bars, de restaurants et de galeries d’art à l’ambiance bohème et atypique.

Afficher la destination sur la carte

Les réponses à vos questions sur Copenhague

Il faut compter environ deux heures de vol depuis Genève ou Bâle pour rejoindre Copenhague. L’aéroport se trouve à 15 minutes en train du centre-ville.

Un week-end prolongé permet de bien se familiariser avec Copenhague et découvrir ses principales attractions. Cependant, il y a tellement de choses à voir et à faire que vous pourriez facilement y passer plus de temps sans vous ennuyer. Mais quoi qu’il en soit, vous aurez certainement envie de revenir.

 

Le centre de Copenhague est relativement compact et adapté aux piétons, c’est donc un endroit où l’on peut se déplacer très facilement à pied. Si vous souhaitez explorer certains quartiers un peu plus éloignés, la location d’un vélo est une excellente option, car elle vous permettra de voir plus de choses dans la ville et de profiter au maximum de votre temps. Même si vous n’êtes pas un cycliste chevronné, ne vous inquiétez pas: la ville est vraiment sûre et facile à parcourir en deux roues, avec d’excellentes infrastructures conçues pour faciliter les déplacements à vélo. Les réseaux de métro et de tramway sont également performants et fiables. 
 
Absolument. La ville est extrêmement sûre et il existe de nombreuses attractions qui plairont aux enfants, notamment les jardins de Tivoli, le zoo de Copenhague, Den Blå Planet (l’aquarium national du Danemark) et le musée des enfants du musée national, qui propose de nombreuses expositions et activités interactives. Une balade à vélo en famille, une croisière sur les canaux et une excursion à la plage sont autant d’activités qui ne manqueront pas de faire des heureux. 
Il n’y a pas vraiment de mauvais moment de l’année pour visiter Copenhague. En hiver, les journées sont courtes (environ sept heures de lumière du jour, le soleil se couchant vers 15h40) et les températures ne dépassent pas zéro. Cependant, le mois de décembre est une belle période pour visiter la ville, car les marchés de Noël et les illuminations créent une atmosphère chaleureuse et festive. En revanche, au cœur de l’été, il fait à peine nuit et généralement assez chaud pour manger et boire à l’extérieur jusqu’au petit matin. C’est aussi une ville formidable pour un séjour au printemps ou à l’automne. 
Bien que le Danemark fasse partie de l’Union européenne, ce pays n’utilise pas l’euro. La couronne danoise (DKK) est la monnaie nationale. Vous pourrez la retirer sans problème avant votre départ ou à votre arrivée. 
 
Copenhague ne compte pas parmi les villes européennes les moins chères, mais il est tout à fait possible d’y passer de bons moments sans se ruiner. En effectuant vos recherches à l’avance, vous pourrez trouver des restaurants à des prix raisonnables. Comme dans d’autres pays scandinaves, l’alcool est assez cher dans la capitale danoise (au même niveau que dans certains endroits de Paris, par exemple), mais les happy hours dans certains bars et pubs vous permettront de faire des économies.

Séjourner à Copenhague